Peut-on couper la VMC ?

Peut-on couper la VMC ?
05/05/2023

On ne peut pas couper la VMC. C’est une affirmation que l’on entend souvent, mais est-elle exacte ? Absolument, mais au-delà de la réglementation, il y a aussi de très bonnes raisons à cela.

Les maisons contemporaines sont de mieux en mieux isolées. Les trous et les fentes ne sont plus aussi fréquents qu’auparavant, de sorte qu’il n’y a plus d’apport continu d’air frais. D’où, bien sûr, la nécessité d’un système de ventilation.

En coupant la VMC, on crée en fait une boîte hermétique. L’air frais ne peut plus entrer et l’air pollué ne peut plus sortir.

Les conséquences peuvent sembler relativement inoffensives, comme l’apparition d’odeurs nauséabondes. Malheureusement, de graves problèmes de santé peuvent également survenir.

 

4 raisons pour lesquelles il est préférable de ne pas couper la VMC

1. Accumulation d’humidité

En tant qu’êtres humains, nous produisons une quantité respectable d’humidité dans nos habitations. Nous produisons déjà 2 à 5 litres de vapeur d’eau par jour et par personne, rien qu’en étant présents. Sans parler de la cuisine, de la douche, du bain ou du simple fait de passer la serpillère. Cela représente une bonne quinzaine de litres supplémentaires.

Cette humidité doit bien aller quelque part. Un système de ventilation évacue l’humidité vers l’extérieur tout en faisant entrer de l’air frais. Cela peut se faire de manière entièrement mécanique ou avec une entrée d’air naturelle.

L’humidité persiste lorsque l’on arrête la VMC. Si cela dure trop longtemps, des problèmes d’humidité tels que de la condensation sur les fenêtres et une salle de bains qui reste humide plus longtemps se poseront.

Avec le temps, cela entraîne l’apparition de taches d’humidité, voire de moisissures, sur les murs, ce qui a des conséquences désastreuses pour votre santé. La respiration devient plus difficile, surtout pour les plus jeunes et les plus âgés d’entre nous, avec apparition de quintes de toux et de mucosités.

Dans ce cas, mieux vaut prévenir que guérir, car il est difficile d’éliminer complètement un problème d’humidité.

2. Air pollué dans l’habitation

Commençons pas le CO2. Nous l’exhalons pratiquement à chaque instant, tout au long de notre vie. Absolument pas au point d’être dangereux, jusqu’à ce que vous coupiez la VMC et que toute la famille se retrouve dans le salon à Noël. Les niveaux de CO2 peuvent alors augmenter considérablement. Avec pour conséquence maux de tête et fatigue.

D’autres substances nocives sont également possibles. Nous utilisons beaucoup de produits chimiques pour le nettoyage et si l’on aime allumer des bougies, cette atmosphère enfumée peut également persister. Tout le monde n’a pas forcément un fumeur à la maison, mais il est évident qu’il a sa place dans cette liste.

Si le système de ventilation est éteint, cet air pollué reste présent. Ce n’est pas seulement désagréable à cause de l’odeur, mais cela peut aussi provoquer des quintes de toux et des problèmes respiratoires. 

Bref, autant de raisons d’évacuer cet air de l’habitation. La détection de ces substances n’est pas toujours facile (à l’exception du CO2), mais cela n’est pas nécessaire en soi.

Tous nos systèmes de ventilation fonctionnent en effet à un niveau de base lorsqu’il n’y a pas de commande provenant d’un capteur ou d’une commande. Les quantités d’air ainsi déplacées ne sont pas importantes, mais sont suffisantes pour éliminer en continu ces diverses substances et les remplacer par de l’air frais.

3. Économie d’énergie

Pour des raisons d’économie d’énergie en particulier, il est parfois affirmé qu’il est préférable de désactiver l’extraction mécanique. La raison en est tout à fait logique : un appareil de moins qui fonctionne, c’est de l’électricité économisée. Une affirmation correcte en soi, mais qui ne tient pas compte des conséquences à long terme.

L’accumulation d’humidité dont nous avons parlé précédemment a également pour effet de rendre la maison plus humide et étouffante. C’est une conséquence directe d’une humidité relative de l’air excessive. Pour éliminer cette sensation de l’habitation, vous devrez chauffer davantage. Et par le fait même, vous perdrez le « gain d’énergie » réalisé en coupant la VMC.

En termes d’énergie, il est donc beaucoup plus efficace de laisser le système de ventilation faire son travail tranquillement, afin de ne pas avoir à chauffer excessivement.

Petite parenthèse : il existe bien entendu différents types de VMC. Certaines sont plus efficaces que d’autres en termes de consommation. Si vous voulez marquer des points dans le domaine de la basse consommation, vous pouvez opter pour un système avec récupération de chaleur ou un système de ventilation zonale. Nous reviendrons sur ces possibilités.

4. Prévention des maladies

Moins pertinente pour les bâtiments résidentiels (mais à ne pas négliger non plus), il y a bien sûr la prévention des maladies. Il s’agit d’un aspect important du système de ventilation, en particulier pour les écoles et les immeubles de bureaux. L’extraction de l’air contribue directement à réduire la propagation de maladies telles que le rhume et la grippe. Pendant la période corona également, la ventilation a été présentée, à juste titre, comme un moyen important d’arrêter la propagation.

Pas de problèmes d'humidité dans la salle de bains grâce à la ventilation zonale

 

Couper la VMC : quand est-ce autorisé ?

Il y a cependant des exceptions où l’on peut arrêter la VMC. Il est permis d’arrêter temporairement la VMC pendant les travaux d’entretien.

Il peut aussi parfois y avoir des incendies dans la région, durant lesquels il est demandé aux habitants de garder les fenêtres et les portes fermées. Dans ces situations également, il est permis d’arrêter la VMC jusqu’à ce que les autorités compétentes indiquent que la situation est revenue à la normale.

Que faire de la ventilation pendant les vacances ?

Cela ne pose aucun problème. Nous avons vu précédemment que l’arrêt prolongé d’une VMC peut entraîner une augmentation de la consommation d’énergie. D’autres appareils doivent en effet fonctionner davantage pour rétablir un niveau de confort normal. Le même principe s’applique ici.

Tous les appareils de ventilation DUCO sont également équipés d’un mode absence. Vous l’activez lorsque vous partez, après quoi le système exécute un programme limité et efficace jusqu’à votre retour pour maintenir le climat intérieur dans des conditions optimales.

Et par temps très froid ou très chaud ?

Bonne question. Nous pouvons vous rassurer : tous nos produits sont conçus pour faire face à ces différences de température. Il n’est pas nécessaire de couper la VMC en hiver ou en été.

En hiver, je fais entrer de l’air froid et je dois donc chauffer davantage, non ?

C’est exact, en hiver, l’air plus froid de l’extérieur pénétrera dans l’habitation. Avec un système de ventilation simple flux avec extraction centrale, c’est inévitable. L’appareil Par contre, l’appareil doit fonctionner assez longtemps et assez fort pour vraiment refroidir l’habitation.

Cet effet est également réduit par un système de ventilation à la demande ou, mieux encore, par une ventilation zonale. La ventilation à la demande s’effectue au moyen de capteurs de CO2 et/ou d’humidité et garantit que l’extraction ne se fera qu’aux moments où elle est nécessaire. Il s’agit déjà d’un gain par rapport à la commande manuelle de l’appareil.

La ventilation zonale est une évolution qui va encore plus loin. L’habitation est divisée en différentes zones : cuisine, salle de bains, toilettes, etc., par exemple. De cette façon, la ventilation ne se fait que lorsqu’elle est nécessaire, mais aussi seulement là où c’est nécessaire.

Les systèmes de ventilation double flux ne se contentent pas d’extraire l’air, ils le font entrer également. Ici, il y a également la ventilation zonale, mais celle-ci est une fois encore soutenue par un concept de récupération de chaleur.

La récupération de chaleur permet de transférer à l’air frais entrant la chaleur perdue lors de l’extraction de l’air. La température dans l’habitation est ainsi maintenue à un niveau optimal.

En été, je veux garder la maison fraîche, mais la ventilation fait entrer de l’air chaud ?

Ce problème est lié au précédent. Là encore, la VMC devra travailler dur pour vraiment réchauffer la maison et cet effet est encore atténué en équipant optant pour unle système de ventilation d’une ventilation à la demande et/ou zonale.

En outre, il existe d’autres moyens très efficaces d’empêcher la chaleur de pénétrer dans l’habitation. Beaucoup de nos systèmes de ventilation sont équipés d’un principe de refroidissement nocturne, ce qui signifie qu’ils ventileront un peu plus que la norme pendant les nuits d’été. Ils utilisent ainsi l’air frais nocturne tout au long de la nuit pour refroidir progressivement l’habitation.

Enfin, il existe des solutions autres que l’extraction mécanique. Une protection solaire en toile devant les vitres bien placée et bien utilisée aura un impact considérable sur la température à l’intérieur de l’habitation.

Conclusion : faites confiance au système

Les systèmes de ventilation sont conçus pour une bonne raison. La technologie a énormément progressé au cours des dix dernières années et le confort des occupants ainsi que l’efficacité énergétique figurent depuis presque aussi longtemps sur la liste des priorités.

Évaluez votre habitation et vos propres besoins et choisissez le système approprié. Une fois installé et mis en service, vous pourrez faire confiance au système et vivre confortablement.

Vous ne savez pas par où commencer ? Nous vous aiderons dans votre démarche ! Découvrez nos unités de ventilation.

Technische eigenschappen

Ontdek alle technische eigenschappen in de technische fiche.

Caractéristiques techniques

Découvrez toutes les caractéristiques techniques dans la fiche technique.

Technical properties

Discover all the technical features in the technical datasheet.

Technische Eigenschaften

Entdecken Sie alle technischen Merkmale im technischen Datenblatt.